Tout ce qu’il faut savoir avant de faire un programme Erasmus

Erasmus doit être une expérience d’enseignement universitaire, mais il doit aussi être une période de vie agréable et stimulante qui apporte la sérénité et une bouffée d’air frais. C’est un test pour voir comment on s’entend à l’étranger, une occasion unique de tisser des liens, d’élargir les barrières culturelles et d’apprendre des langues étrangères. Dans ce post, découvrez où aller chez Erasmus et quels sont les facteurs à prendre en compte pour trouver un programme équilibré, stimulant et surtout en phase avec votre personnalité ?

1. Universités et examens à valider

Vous devez toujours vous rappeler qu’Erasmus programme est un voyage d’études stage au moins sur le papier. Outre le prestige de l’université, il est important de contacter ceux qui y sont déjà allés : amis, groupes Facebook, ESN de votre université et de vérifier qu’il existe une bonne offre d’examens à valider en Italie. C’est ennuyeux et cela vous prendra beaucoup de temps, mais étudiez en profondeur les sites des universités d’accueil ou toutes les informations importantes s’y trouvent.

2. Coût de la vie

La bourse Erasmus italienne ne couvre toujours qu’une partie des coûts réels. Cependant, le coût de la vie doit être pondéré en fonction de divers paramètres, car il faut se baser souvent sur des préjugés ou des impressions qu’il faut avoir en tant que touristes. En vivant à l’étranger, vous avez des besoins différents. Lisbonne est réputée pour être une ville bonne marché, mais les loyers sont montés en flèche ces derniers temps, et les transports sont chers en raison de leur inefficacité. À Moscou, l’une des villes les plus chères du monde, il est possible de bénéficier de dizaines de réductions et d’avantages.

3. Situation des loyers

Trouver une maison à l’étranger est difficile et causé beaucoup de problèmes. À Lisbonne, il m’a fallu un mois pour trouver une place fixe à un prix honnête, dans un quartier agréable, mais mal desservi. À Moscou, il faut même éviter le problème, car l’université a automatiquement assigné un dortoir d’étudiants : spartiate, mais digne et complet, près du métro. 

4. Climat

Il y a ceux qui s’en moquent et ceux qui excluent la moitié de l’Europe à cause des questions climatiques.

5. Langues parlées et culture

Pour la formation professionnelle, apprendre un peu de la langue locale est le minimum si vous voulez essayer de vous intégrer dans la ville et de toucher la culture locale, mais dans quelle mesure êtes-vous vraiment prêt à le faire ? Dans quelle mesure l’anglais est-il réellement compris par les habitants ? 

6. Les services universitaires pour l’étudiant

Avec le recul, c’est l’un des paramètres qu’il faut examiner en premier lieu, à Lisbonne. À Moscou, les gens sont accueillant et vous accompagnent pour faire les premières cartes et les premiers papiers, il y a une place dans un dortoir très confortable pour seulement 23€ par mois de loyer et il faut faire le choix en matière de cantines, d’événements, de bibliothèques, de salles d’étude et même de soutien psychologique gratuit.

7. Réductions pour les étudiants

Consultez les réductions pour les étudiants afin de profiter au mieux de votre statut particulier. Pour citer deux exemples opposés, à Moscou, un étudiant peut voir un ballet au Théâtre Bol’shoi pour seulement 1,50 €, tandis qu’à Lisbonne, les étudiants ne bénéficient même pas d’une réduction sur leur abonnement au métro.

8. Sécurité

Parce que le choix de la ville et des quartiers à habiter, la sécurité est aussi un facteur important. Demandez aux filles qui sont parties avant vous.

9. Connexion avec d’autres villes ou États à visiter

Si vous souhaitez profiter de votre nouvelle base pour voyager en union européen, vérifiez les bonnes connexions avec les aéroports, les trains et les bus pour les voyages et les week-ends dans les villes voisines.

10. La qualité des aliments

Vivre “au Nord” signifie souvent avoir peu de choix de légumes frais pendant la saison hivernale et s’adapter à manger un peu des mêmes choses, ou dépenser autant pour manger qu’en Italie. Tenez compte de votre régime alimentaire et de vos préférences.

11. Efficacité des moyens de transport

Les moyens de transport ou la possibilité de marcher ou de faire du vélo sont fondamentaux pour votre vie en ville. À Lisbonne, les transports ont été un désastre et le seul moyen de se rendre à l’université à temps était de partir une heure et demie plus tôt de chez soi.

12. Vie culturelle, événements, musées

Pour le programme européen, évaluez également l’offre muséale, les événements, les associations et les festivals des destinations à choisir.

13. La nature et les grands espaces

Cela peut paraître étrange, mais la moitié des gens à Lisbonne étaient essentiellement là pour surfer, il existe des plages immenses et des paysages californiens à deux pas de la ville qu’il est dommage de ne pas exploiter. À Moscou, le paysage est plus monotone, mais les parcs de la ville sont si vastes qu’en hiver, on peut faire du ski de fond, et les patinoires sont les plus grandes d’Europe.

14. Amitiés et contacts

Si vous êtes indécis, vous préférez une ville où vous avez des amis ou des contacts. Qu’ils vous prêtent le minipimer pour la première fois ou qu’ils vous invitent à prendre le thé lorsque vous vous sentez seul, avoir des contacts à l’étranger est toujours une ressource précieuse.

15. Intérêt et motivation personnelle

Le dernier conseil est le vôtre : laissez-vous guider par votre cœur et votre sixième sens. Le plus important est de choisir où aller dans le cadre d’Erasmus étudiants. Avez-vous déjà pris de la saudade avant de partir ou rêvez-vous d’une aurore boréale ? Un flamenco andalou ou une kalinka ? Choisissez une destination qui vous inspire, que vous aimeriez vraiment explorer, et Erasmus programme sera un succès.